Strasbourg assiégé

Publié le

Depuis une semaine, des patrouilles de soldats armés de FAMAS, de CRS et de policiers quadrillent le centre-ville de Strasbourg à pied, à moto, en camionettes et en hélico en prévision du sommet de l'OTAN (Organisation du Traité Atlantique Nord) qui se tiendra les 3 et 4 avril prochains.
Depuis quelques minutes, les zones "rouges" et "orange" ont été activées. Il est désormais impossible d'y accéder ou d'y circuler sans badge.

 
CRS en déploiement sur le pont de la Dordogne (barrage)

Ce déploiement spectaculaire s'est accompagné de contrôles d'identité systématiques depuis une semaine, en particulier sur des personnes afichant ouvertement leur hostilité à l'OTAN et au déroulement de ce sommet.
Cette après-midi, des heurts ont éclaté dans le sud de la ville (en bordure des quartiers du Neudorf et du Neuhof) : les CRS ont chargé les manifestants apparemment sortis du "village autogéré" installé dans le quartier de la Ganzau. Il n'y aurait pas eu de blessés mais quelques dommages de voirie (abris-bus et poubelles détruits). Une douzaine de manifestants ont été interpellés en fin d'après-midi.
link

Strasbourg est en état de siège et on s'attend à de sérieux affrontements lors de la grande manifestation de samedi : le rendez-vous des manifestants est fixé à 13 h au pont de l'Europe (du côté français).

BC

Publié dans Sommet de l'OTAN

Commenter cet article