Nouvelles actions, nouveaux barrages

Publié le

Cette nuit, plusieurs centaines de manifestants anti-OTAN ont convergé vers le centre-ville de Strasbourg depuis le village autogéré de la Ganzau : ils ont été repoussés à différents endroits de la ville (en particulier à la frontière du Neudorf, sur le pont Aristide Briand). Il y a eu une vingtaine d'interpellations et des tirs de grenades lacrymogènes. Des manifestants cagoulés qui portaient des pierres ou des barres de fer ont été arrêtés ou repoussés vers le Neuhof et la Ganzau. Des opérations de désobéissance civile ont également été menées vers et dans le centre-ville.

9h30, carrefour rue Massenet / Bvd Tauler


Depuis ce matin, le quartier des ambassades est verrouillé par des bataillons de la gendarmerie en équipement anti-manifestation : la rue Massenet est notamment bloquée pour laisser les délégations officielles et leurs escortes rouler sur le boulevard Tauler et le boulevard Jacques Preiss (entre le Palais de la Musique et des Congrès et l'Allemagne) sans être gênées. On nous a clairement fait comprendre qu'il était interdit de photographier. Les hélicoptères de l'armée ne cessent de patrouiller depuis hier, y compris la nuit.


Les affrontements les plus violents devraient néanmoins avoir lieu cette après-midi lors de la grande manifestation anti-OTAN qui partira du Pont de l'Europe vers 14h30 / 15 h. Les organisateurs attendent entre 25 et 50 000 personnes.

BC

Publié dans Sommet de l'OTAN

Commenter cet article