Blocage du conseil universitaire

Publié le

 

Une assemblée générale (AG) unitaire de l’Université de Strasbourg (200 personnes environ, essentiellement des étudiants) s’est réunie sur la « Place Rouge » du campus cet après-midi. Les étudiants se sont ensuite rendu dans les locaux administratifs de l’UDS, s’invitant ainsi au CEVU (Conseil des études et de la vie universitaire) pour interroger le président de l’université, Alain Betz, quant à sa position face aux réformes de la LRU et au soutien du mouvement universitaire qui dure depuis maintenant 10 semaines. Le Conseil devait en effet voter la décision prise lors d’une assemblée générale unitaire précédente qui exigeait l’attribution d’un plancher de 10/20 aux examens du second semestre. L’opération s’est fait sans violence ni dégradation, même si le personnel administratif s’est d’abord opposé physiquement à l’intrusion des étudiants dans les locaux.

Les universitaires (étudiants, étudiants-chercheurs et personnel) doivent faire face à un essoufflement du mouvement et ont décidé de multiplier les actions visibles. La dernière manifestation (mercredi 8 avril) s’est faite illégalement et a vu un imposant déploiement des forces de l’ordre disperser les manifestants (avec une interpellation). Une « ronde des obstinés » est prévue mardi prochain, de 11h30 à 13h sur la Place Kléber. Une réunion organise à l’heure actuelle d’autres actions afin de sensibiliser la population strasbourgeoise à la situation universitaire (tractage, affichage etc.)

Des actions plus « dures » (blocages et manifestations « sauvages », voire séquestration de responsables administratifs) n’ont pas été écartées des propositions débattues en AG.

BC

Publié dans Université

Commenter cet article