Une prime de 300 euros accordée aux policiers du sommet de l'OTAN

Publié le

Selon l'édition strasbourgeoise de Libération (28 avril), une prime de 300 euros aurait été accordée "à l'ensemble des fonctionnaires de police particulièrement impliqués dans les quatre événements violents qui se sont déroulés en Outre-mer, aux Mureaux, à Bastia et lors du sommet de l'Otan". Libération cite une lettre de la Direction générale de la police nationale rendue publique par le syndicat Synergie Officiers.

Les habitants du quartier de Strasbourg sinistré le 4 avril dernier attendent toujours des explications. Selon plusieurs témoignages, les forces de l'ordre ne seraient pas intervenues pour empêcher les casseurs de ravager plusieurs bâtiments, préférant filtrer les manifestants pacifistes en amont.
Rappelons également qu'une enquête a été ouverte suite à la diffusion d'une vidéo montrant des CRS apparemment en train de lancer des pierres sur des manifestants.

Voir l'article de Libération-Strasbourg sur
http://www.libestrasbourg.fr/ 


BC 

Publié dans Sommet de l'OTAN

Commenter cet article