Claude Lanzmann honoré par la ville de Strasbourg

Publié le

 

Lors de son passage à Strasbourg (librairie Kléber, lire l’article) en l’occasion de la parution de ses mémoires Le Lièvre de Patagonie (lire l’article), Claude Lanzmann a été reçu à l’hôtel de ville, place Broglie. Le premier adjoint, Robert Hermann, lui a remis la médaille de la ville, en présence des adjoints et des représentants de différentes confessions religieuses.

 

Claude Lanzmann a évoqué le rôle de l’Université de Strasbourg, repliée à Clermont-Ferrand dès l’annexion de l’Alsace au Reich nazi. C’est d’ailleurs dans cette ville d’Auvergne que Lanzmann entra en résistance, entraînant avec lui des compagnons de lycée dans les jeunesses communistes (qu’il quittera en 1944, après avoir été condamné à mort par le PCF pour avoir refusé d’appliquer un ordre inique). C’est aussi à Clermont-Ferrand, dans l’Université de Strasbourg « délocalisée » que se sont retrouvés des hommes et des femmes de la Résistance comme Lucie Aubrac, Jean Cavaillès ou Marc Bloch.

 

BC

source : Strasbourg magazine n°202, mai 2009

Publié dans culture

Commenter cet article