Les "assises de la culture" sont en cours

Publié le


 

Quelle sera la place des artistes dans le Strasbourg de demain ? comment la culture peut-elle être à la source de projets urbains — et pas seulement la cerise esthétique sur quelque urbanistique gâteau… ?

 

C’est à ces questions que les ateliers des assises culturelles et les "cafés culture" tentent d’apporter des réponses, afin (d'essayer) de définir clairement une politique culturelle pour la ville. Lancés au Maillon le 16 avril dernier par l’équipe municipale de Roland Ries (maire de la ville) et Daniel Payot (adjoint à la culture), plusieurs cafés culture ouverts au public strasbourgeois se sont tenus dans différents quartiers et sur différents thèmes.

 

La première discussion publique a eu lieu dans le quartier du Port du Rhin, chez les artistes Dominique Kippelen et Daniel Depoutot, au milieu de leurs sculptures et de leurs œuvres graphiques. Au début du mois de mai, c’est à Kehl, chez une artiste et un musicien qu'un autre débat public a ouvert ses portes, mettant en perspective la musique et les arts visuels. Et demain, le 16 mai, le Café du Conservatoire s’interroge sur l’accès des salles de spectacles aux spectateurs qui souffrent d’une déficience sensorielle ou d’un handicap de mobilité.

 

Les Cafés-culture et les ateliers des assises culturelles (quatre grands ateliers autours des thèmes suivants : "créer dans la ville", "animer les territoires", "relever le défi de l'économie" et "s'ouvrir au monde") sont organisés jusqu’en novembre. Ils visent à ouvrir un espace de rencontre et de dialogue « informel et décentralisé » entre professionnels de la culture, artistes et public, dans tous les quartiers de la ville. Le premier de ces atelier aura lieu le samedi 6 juin, de 14h à 18h30 à la Friche Laiterie.

 

+ voir le programme des ateliers

+ créer un café-culture ou participer à une rencontre

 

BC

 

Publié dans culture

Commenter cet article