Sur les pavés, la paille

Publié le par baptiste cogitore



Grande parade de tracteurs : les agriculteurs manifestent




Une odeur de chou cru faisandé et de fumier monte du bitume strasbourgeois : les agriculteurs du Bas-Rhin sont dans la rue. Râlent. Le prix des produits augmente en grandes surfaces alors qu’ils stagnent ou baissent pour les matières premières. Et où passe la marge ? Sûrement pas chez le producteur. Alors ils arrivent en file indienne sur leurs Massey-Ferguson, leurs moissonneuses batteuses transformées en char pour cette grande parade champêtre, histoire de rappeler qu’ils ne bossent pas pour les beaux yeux de la très libérale dame Europe. Tandis que leurs collègues bretons épandent des hectolitres de lait devant le Mont Saint-Michel, eux allument des meules de paille, en y ajoutant quelques pneus de tracteurs. Sur l’avenue de la Robertsau, ça fait quand même un peu désordre. Pour un peu, on se croirait à un nouveau sommet de l’OTAN…

 

Les machines sont garées les unes derrière les autres. On y voit quelques mannequins symboliquement lynchés aux bras mécaniques, des pancartes en tout genre et couvertes de slogans, et même une carcasse de lapin pendue par une patte. C’est la pause de midi. Un barbecue a été installé à la diable sur une grande remorque. Des groupes se forment, une bière à la main : l’ambiance est plutôt détendue. Quelques policiers, pour une fois compréhensifs, discutent avec les manifestants. « Qui accepterait de travailler pour zéro euro de bénéfice pendant un an ou plus ? Pas moi. Et je crois que le citoyen lambda non plus » explique l’un d’entre eux, « On manifeste pour nous mais aussi pour les consommateurs ! ». Au micro de la tribune dressée sur la place de Bordeaux, un orateur répète : « Vous êtes là pour qu’on reconnaisse votre métier. Vous êtes là pour pouvoir continuer à l’exercer dignement ! » Dignité, activité, ruralité.

 
"C'est la ruralité, quoi !" 

+ écouter une rencontre avec les manifestants

 

Commenter cet article

rosaline 26/02/2010 15:18



Lors de mariage turc ou arabes : on voit des  drapeaux etrangers exhibés avec fierté !  pourquoi les alsaciens devraient cacher leurs villages et symboles, vs êtes naifs si vs croyez
qu'en jouant le jeu du politiquement correct ceux qui sont fiers de leur particularités et différences vont vous aimer plus...  détrompez vous ils méprisent  nos moeurs surtout ceux
hérités de mai 68..... J'espere que je ne vais pas passer au politburo pr avoir exprimé cela .