"L'appel des appels" en Alsace : rencontre à la Librairie Kléber

Publié le par BC

 

L’Appel des appels est relayé en Alsace par le comité local l’Appel des appels 67.

Ce mouvement, « pour une insurrection des consciences », rassemble les professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, pour dénoncer les dérives de la politique de réformes entreprise par l’Etat.

Le Comité local de Strasbourg, à l’issue de deux temps de rencontre avec le public en 2009, prépare actuellement une nouvelle manifestation
 

Présentation par Roland Gori du livre de l’Appel des appels

Pour une insurrection des consciences

(paru en novembre 2009 sous la direction de Roland Gori, Barbara Cassin et Christian Laval)

 

Librairie Kléber-Strasbourg

20 Mars 2010, 14h
 

Ce livre présente des témoignages de différents professionnels qui font état des ravages de la politique menée actuellement. Cette rencontre permettra à tous de comprendre mieux les conséquences de cette politique par le biais, aussi, de l’analyse des outils qu’elle utilise pour mener à bien ce « véritable saccage de nos missions et de nos pratiques professionnelles », de même que la grande « souffrance sociale » qui en est issue.

 

Discussion

 A l’issue de la présentation du livre par Roland Gori, une discussion portant sur trois thèmes permettra d’aborder quelques unes des stratégies mises en œuvre pour mener à bien ces réformes :
 

Les libertés individuelles en danger

discussion animée par Josiane et Stéphane Favret 

 Face à la volonté évidente de mise en œuvre d'un projet de société autoritaire, avec une conception verticale du pouvoir, il nous faut résister à ce qui ressemble à un mouvement de restriction des libertés, et de la démocratie, dans tous les domaines (presse, santé, éducation, politique d'asile, réformes territoriales, administration de l'Etat, justice, développement des fichiers et de la vidéosurveillance..). Les textes et les pratiques liberticides se multiplient sous prétexte de réponse à un populisme sécuritaire.

 

"Nov langue", idiomes et langue du pouvoir

discussion animée par François Jouan et François Giordani

 

 
" On ne parle plus aujourd'hui de "folie", mais de "pathologies mentales", de "lutter contre la précarité" mais de "favoriser la cohésion sociale", de "lutter contre l'échec scolaire" mais  "d'agir en faveur de l'égalité des chances"…

 

Une illustration récente de Charb faisait dire à un patron : " ne dites pas travailleur, çà désigne quelqu'un qui agit, qui fournit un effort...dites plutôt salarié, çà désigne quelqu'un de passif, qui touche un salaire..."
Que se cache-t-il derrière des discours et des raisonnements soit disant modernes, qu'ils soient emprunts de "bon sens", de "sagesse populaire", voire cautionnés par des vérités "quasi-scientifiques?"
Comment les déconstruire, les " mettre à nu", voire s'en servir pour résister ?"

Evaluation-chiffrage nouveau dogme (ou nouvelle religion)

discussion animée par Serge Lesourd et Nicole Schauder

L'évaluation, base de tout travail avec l'autre depuis toujours, est devenue le nec plus ultra de la logique scientiste et économique qui préside aux décisions politiques. Ce remplacement de la "polis", le bien humain collectif, par le chiffrage impose de repenser une "humanisation" du politique. Résistance et insurrection iraient-elles de pair ?

// Texte : document remis
 

Publié dans politique

Commenter cet article