Une librairie, un livre # 5

Publié le par claire audhuy


La visite du chancelier autrichien en Suisse

 

« Plus lourd de menace que l’ascension de l’extrême droite populiste en Autriche, est l’accommodement de tout autre État à ce qui en résulte. »

                                                                                                         Michel Vinaver.

 

// L’insomniaque est une librairie d’occasions qui regorge de beaux livres et de nouveautés. Située juste derrière la place Broglie à Strasbourg, c’est une véritable mine d’or, notamment en matière d’ouvrages d’arts. Très bien achalandée, cette boutique vous permettra d’acquérir des livres en tous genres en parfait état et à prix réduits, ainsi que des gravures, lithographies et peintures en petits formats.

 

// Le livre  La visite du chancelier autrichien en Suisse oscille entre la prise de notes, la pièce de théâtre documentaire et l’essai sociopolitique. A l’occasion des Journées littéraires de Soleure auquel il est invité en tant qu’auteur reconnu, Michel Vinaver décide de ne pas se rendre à ce rendez-vous. Pourquoi ? Parce que l’Autriche d’alors est celle du FPÖ, le parti xénophobe de Jörg Haider. Or en 2000, la Suisse reçoit à Berne le chancelier autrichien Wolfgang Schuessel.

Le lien entre politique et littérature est inextricablement mêlé dans la vie de cet auteur : Vinaver nous offre ce texte surprenant dans lequel il expose tout ce qu’implique pour lui cette visite sur le plan historique et personnel. Naîtra alors un débat, puisqu’il se rendra à Soleure non pour participer en tant qu’auteur invité, mais pour solliciter l’engagement actif de citoyens-spectateurs à sa réflexion sur l’accueil réservé au représentant autrichien. Son engagement politique et social nous donne à penser « l’attitude que chacun de nous pourrait un jour être amené à prendre. »


 vinaver.jpg

photo : ©Ted Paczola

// Les deux extraits

 

            « Je rappelle qu’aux élections législatives d’octobre 1999, le Parti libéral de Haider (FPÖ) est de venu la deuxième formation du pays devant les conservateurs, ayant multiplié par dix ses suffrages depuis le début des années 90, martelant inlassablement le thème de l’Überfremdung (le risque d’être submergé par les étrangers), le risque que court « l’Île des bienheureux » -ainsi se conçoit l’Autriche- de voir déferler sur le sol de leur île des hordes d’Est-Européens mal nourris. »

(Le Monde du 28 janvier 2000.)


*

            « Contrairement aux autres pays d’Europe, la Suisse, en recevant le chancelier d’Autriche Schuessel avec tous les honneurs, a légitimé, pour sa part, le retour de l’idéologie nazie au gouvernement d’un de ses États voisins. »

 


// L’auteur

1927 Naît à Paris de parents d'origine russe. 

1950-1951 Deux romans paraissent chez Gallimard : Lataume (1950) et L'Objecteur (1951). 

1953-1980 Entre dans une entreprise multinationale (Gillette) où il occupe des fonctions de cadre, puis de direction générale, dans différentes villes d'Europe. 

1955 Écrit sa première pièce Les Coréens et s'engage dans un parcours d'écrivain de théâtre qu'il poursuit en parallèle avec sa carrière dans l'industrie. 

Ses oeuvres, dont Les Coréens, Iphyigénie Hôtel, King, Par-dessus bord, Les Voisins, Les Huissiers, Les Travaux et les Jours, L'Objecteur (version pour la scène) et September 11, ont été montées notamment par Roger Planchon, Antoine Vitez, Jacques Lassalle, Alain Françon, Christian Schiaretti, Robert Cantarella et Claude Yersin.  

 

L’insomniaque, 8 rue des charpentiers, 67000 Strasbourg, 03 88 23 09 77


vinaver2-copie-1.jpg

+ La visite du chancelier autrichien en Suisse, de Michel Vinaver, L’Arche, 7,47€.

 


 

 

 

Publié dans littérature

Commenter cet article