La ronde des lecteurs obstinés a commencé !

Publié le

Strasbourg, Place Kléber,11h30h. "La ronde des lecteurs obstinés commence !" peut-on entendre. Une cinquantaine d'étudiants se mettent alors à tourner en rond. Chacun lit à haute voix un livre de son choix, tandis que d'autres distribuent aux passants intrigués des tracts anti-LRU expliquant le mépris du gouvernement pour la recherche, pour les enseignants, les étudiants et le personnel universitaire. Il s'agit là d'une réplique "littéraire" de la "ronde infinie des obstinés" qui tourne sans interruption depuis 500 jours sur la Place de l'Hôtel de ville, à Paris.

À Strasbourg, la ronde prendra fin à 13h mais se répétera les jours suivants, même heure, même endroit.

Quelques policiers arrivent à vélo. La manifestation n'est pas déclarée. Ils vérifient le contenu des tracts, des affiches, des banderoles qui sont étalées par terre. Comme tout se passe bien — à part quelques voix plus fortes que d'autres, les lecteurs lisent normalement, sans agressivité —, ils laissent la ronde se poursuivre.

Quelques punks s'agitent, assis sur la margelle des bassins de l'Aubette : entendre Rimbaud ou Neruda les fait marrer. C'est bien. On s'arrête, on écoute. La ronde change de sens. Les passants sourient ou traversent le cercle sans sourciller ni ralentir leur marche. Il fait bon, sur la place Kléber, aujourd'hui.

Je suis dans la ronde. Je lis Le Livre d'heures, de R.M. Rilke. Et je tombe sur ces mots fascinants, comme s'ils venaient illuminer la scène : "Le cercle, je le sens, ne s'enrichit que grâce à son retour" (Ich fühle : nur der Ring ist reich durch seine Wiederkehr). Comme si à force de tourner en rond et de faire écouter aux passants toutes ces voix apportait une forme de richesse simple. Comme si à force de lire, on parvenait à se faire entendre par un gouvernement autiste. "Le cercle, je le sens, ne s'enrichit que grâce à son retour". Ces mots sont si puissants que je ne parviens pas à continuer ma lecture. Je les répète, longtemps. Et la ronde continue.

BC 

Publié dans Université

Commenter cet article