OTAN : la polémique suit son cours

Publié le

Tandis que d'aucuns affirment que le sommet de l'OTAN s'est déroulé sans "violences policières" (Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur à l'Assemblée Nationale), d'autres montrent, images à l'appui, que le quartier du Port du Rhin a bien été abandonné par les forces de l'ordre qui ont préféré concentrer leurs tirs sur les manifestants majoritairement pacifistes pris au piège entre différents barrages.

Plusieurs personnalités politiques alsaciennes (Roland Ries, sénateur-maire PS de Strasbourg, Armand Jung, député socialiste du Bas-Rhin ; Etienne Auberger, Conseiller du quartier Neudorf-Port du Rhin) ont demandé sinon des aveux, du moins des explications quant à ce qui s'est réellement passé à Strasbourg, le 4 avril dernier.

Des habitants du quartier sinistré et un manifestant blessé par un tir de flash-ball apportent leurs témoignages sur cette journée sur
Stras.TV

BC

Publié dans Sommet de l'OTAN

Commenter cet article